Description du projet

Huiles essentielles

Que sont les huiles essentielles?

Naturelles oui… mais très puissantes aussi !

Les huiles essentielles sont des extraits liquides obtenus par distillation de plantes aromatiques médicinal à la vapeur d’eau.

Un procédé ancestral qui utilise la vapeur d’eau pour extraire les molécules aromatiques d’une plante à l’état gazeux avant de les rendre liquides à nouveau.

La distillation est un procédé simple mais qui doit répondre à des critères de qualité précis (alambic, pression, eau, durée de distillation…)

Les huiles essentielles sont donc des molécules liquides des extraits naturels de plantes puissants et d’une extraordinaire efficacité, tant sur le plan de la santé que de la beauté et du bien-être

Ces huiles ou « essences » ne se mélangent pas à l’eau mais bien à l’huile. On les utilise d’ailleurs le plus souvent diluées dans de l’huile végétale, ou parfois pures si l’huile choisie n’est pas toxique.

En les combinant, il est possible de mettre au point des synergies aromatiques inédites dont les vertus et propriétés répondent à des besoins ciblés.

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles peuvent s’utilisent de plusieurs façons

Voies interne

La diffusion atmosphérique :

Utilisées par diffusion atmosphérique les huiles essentielles ont une action directe sur le psychisme, et plusieurs personnes peuvent en profiter simultanément.

Avec un diffuseur, on verse quelques gouttes dans une coupelle d’eau : on l’appelle la micro-pulvérisation à froid. Cette action peut durer de 60 min à plusieurs heures.

Le diffuseur libère dans l’air ambiant des microparticules d’huile essentielle.

Outre leurs actions thérapeutiques, les huiles essentielles diffusées dans l’atmosphère peuvent éliminer les odeurs désagréables de la pièce, assainir et purifier l’atmosphère de votre intérieur et revitaliser l’air ambiant en apportant des ions négatifs.

Les brule-parfums peuvent aussi être utilisés mais, en chauffant les huiles essentielles, on diminue fortement leurs principes actifs.

Elle consiste à respirer de la vapeur d’eau chargée de quelques gouttes d’huile essentielle (suivre prescription).

A défaut d’inhalateur (que vous pouvez acheter en pharmacie), vous pouvez tout simplement vous pencher au-dessus d’un bol d’eau chaude avec une serviette de bain sur la tête pour respirer le plus possible de vapeur.

Attendez une ou 2 minutes avant de faire votre inhalation

Cette utilisation est particulièrement adaptée pour les troubles respiratoires.

Afin de limiter les risques d’exposition à la pollution ou au froid, les muqueuses étant dilatées et plus perméables aux agents polluants (microbiens ou autres) après une telle séance, il est préférable de réaliser une inhalation humide le soir. L’inhalation doit vous paraître agréable, si ce n’est pas le cas arrêtez immédiatement.

Ne pas dépasser plus de 15 minutes par inhalation.

Elle consiste à verser quelques gouttes sur un mouchoir ou un galet et à en respirer régulièrement les effluves.

On peut associer l’utilisation par voie respiratoire à l’usage cutané, contre le stress, l’anxiété, la nervosité…

Pour cela, vous pouvez disposer quelques gouttes d’huiles essentielles au niveau des poignets et inspirer profondément 2 à 3 fois de suite.

Vous pouvez renouveler cette opération plusieurs fois par jour dès que vous en ressentez le besoin.

Voies cutanée

Les huiles essentielles n’étant pas solubles dans l’eau, il faut les mélanger à un émulsifiant avant de les verser dans le bain.

On peut ainsi, en fonction de l’huile essentielle, utiliser diffèrent moyens de mélanges :

Avec de la poudre de lait (2 à 3 cuillères à soupe),

Avec de la poudre d’algue (1 à 2 cuillères à soupe),

Avec un savon liquide ou un shampoing Base Neutre (1 cuillère à soupe),

Avec de l’huile végétale (1 à 2 cuillères à soupe)

Ou en réalisant des sels de bain avec du sel d’Espsom  ou du sel de la mer morte.

Ajouter votre préparation aromatique juste avant de vous glisser dans l’eau.

Attention : pour rajouter les huiles essentielles à des sels de bain, il faut également les diluer au préalable dans de l’huile végétale.

Il faut être particulièrement prudent avec les huiles essentielles irritantes.
Ne pas dépasser la dose de 10 gouttes par bain et ne pas rester plus de 20 minutes.

Certaines huiles essentielles peuvent être appliquées pures sur la peau.

Mais le plus souvent, il est conseillé de les diluer dans une huile végétale.

Des exceptions existent pour l’huile essentielle de lavande ou l’arbre à thé.

L’ utilation des huiles essentielles par voie cutanée est le plus rapide et le moins risqué.

L’huile essentielle peut être utilisée en massage sur tout ou une partie du corps.

On peut alors diluer 30 gouttes d’huile essentielle dans 50 ml d’huile végétale comme l’huile de jojoba, macadamia, rose musquée, argan, noix de coco, germes de blé, amande douce, olive, noyau d’abricot…).

Les frictions localisées sont réalisées sur la poitrine, la gorge, le haut du dos, l’estomac.

Elles peuvent également être pratiquées sur les points énergétiques comme la plante des pieds, le plexus solaire, les poignets…

En application locale, l’huile essentielle peut soulager une personne souffrant d’un problème de peau ou présentant une piqûre d’insecte, des coups, des hématomes…

Appliquées sur la peau, les huiles essentielles pénètrent les tissus et irriguent le corps par le sang.

On peut ainsi privilégier les passages veineux comme le poignet ou le pli du coude.

L’utilisation en compresses permet d’obtenir un effet prolongé. Il peut s’agir de compresses chaudes comme pour les contractures et les douleurs.

Ou froides pour les brûlures, les douleurs, les piqûres d’insectes, pour tonifier…

Il suffit de passer une compresse sous l’eau chaude ou froide, de l’essorer et d’y verser quelques gouttes d’huile essentielle, puis de l’appliquer.

Voies interne
Your Content Goes Here
Your Content Goes Here
Your Content Goes Here